Écouter et Croire

L’école multiplie les initiatives pour faire venir les parents à l’école et favoriser l’accompagnement parental.

Décembre a été marqué par un Discut’Café (N°12) commun aux 4 écoles du secteur et par des réunions de classes permettant à parents et enseignants de discuter sur les conditions de la réussite scolaire…

Ces rencontres auront été l’occasion d’échanger sur différents sujets comme… la gestion des conflits enfantins.

Un enfant vient se plaindre d’un camarade, écouter, est-ce croire ?

 Écouter ne signifie pas donner raison, dans un soutien inconditionnel de l’un ou de l’autre des protagonistes !

Les adultes, enseignants et parents compris, sont là pour mettre de la distance dans des conflits essentiels pour la construction des enfants.

Il ne s’agit pas de supprimer les conflits, mais d’amener les enfants à les gérer progressivement par un enseignement et un accompagnement (messages clairs, expression des sentiments, débat philo, accompagnement de la sanction par un adulte, …) .

Là où ça devient compliqué, c’est quand des conflits entre parents rentrent dans l’école par enfants interposés, ou lorsqu’un parent soutient inconditionnellement un enfant   qui sait très vite utiliser l’adulte en le mettant au même niveau émotionnel que lui…

Il ne faut surtout pas vivre par procuration les mêmes émotions que son enfant. Se conduire en adulte, c’est reconnaître à son enfant l’émotion qu’il exprime pour l’aider à s’en détacher en prenant de la distance… et pour ça il y a plusieurs réponses possibles sur lesquelles on pourrait revenir dans un Discut’Café

Tout ceci est délicat, parce qu’il est parfois difficile de faire la différence entre conflit enfantin et comportements plus graves qui nécessitent en effet intervention de l’adulte.

L’école le fait systématiquement (dès qu’elle est au courant ) , sans que les parents impatients n’en prennent toujours conscience, parce que nous ne pouvons communiquer sur ce qui est mis en place pour un enfant dont le comportement est inquiétant : il s’agit là de secret professionnel !

Des mamans  ont très bien résumé les attitudes à adopter: 

« Il faut écouter son enfant, chercher à comprendre, sans le soutenir d’emblée contre tout le monde, sinon, bonjour les dégâts. »

Faire alliance, c’est se faire confiance… entre adultes, parce que les enfants en ont besoin pour se sentir bien.

Donnons toute sa place à la parole: parler pour comprendre, expliquer, éduquer, évacuer, rassurer, dédramatiser, intervenir quand il le faut.

 

 

Le café des parents : Discut’Café

capture-decran-2016-10-31-a-08-05-07

Le café des parents va bientôt redémarrer…

Temps convivial avec les parents d’élèves… Échanger, boire un café, parler avec légèreté ou gravité, avec amusement ou émotion d’un sujet sérieux!

Faire alliance pour aider tous les élèves à progresser !

En attendant de venir parler avec nous de vos enfants, nos élèves… , vous pouvez toujours aller voir les Discut’Cafés des années précédentes.

Celles et ceux qui veulent en savoir encore plus, peuvent aller voir ici.