Le quartier est un musée

C’est quand ?

Du vendredi 7 avril au Lundi 10 avril au matin.

C’est quoi ?

Le principe est simple, il s’agit de tendre des fils à l’extérieur ou à l’intérieur et d’y pendre, des œuvres de toutes sortes. Poésies, peintures, croquis ou schémas, dessins, aquarelles … toutes les idées seront les bienvenues pour peu qu’elles puissent être tenues par des pinces à linge.

Pour cette occasion, nul besoin d’être un grand artiste, il s’agit juste de solliciter l’imagination et la créativité de chacun, toutes générations confondues. Le principe même d’assembler toutes ses œuvres dans un projet commun, participe à la création de l’évènement.

C’est pour qui ?

« Le quartier est un musée », est un évènement ouvert à tous. Les établissements appartenant au Réseau d’Education Prioritaire (REP) du Collège de Vinci à savoir le collège lui-même ainsi que les écoles maternelles et élémentaires Dreyfus-Schmidt et Rucklin seront des participants actifs du projet. Le Centre Culturel et Social Résidences Bellevue (CCSRB) ainsi que les Ateliers Polychromes se joignent également à cette participation active.

Cependant, « Le quartier est un musée » est ouvert à tout le monde, habitants du quartier ou personnes plus éloignées, artiste confirmé ou débutant, du jeune enfant à ses grands-parents … En se rassemblant tous, nous espérons voir pendre entre 500 et 800 œuvres dans le quartier. L’objectif est bien de rassembler et de faire participer tous les désireux. Particuliers, associations, familles … ; le succès de cet évènement ne portera pas seulement sur la qualité des œuvres affichées, mais bien sur la qualité des moments de partage échangés tout au long des ces trois jours.

Le vernissage

Deux temps de vernissage seront prévus, dans le temps de toucher le plus de personnes possibles.

Un premier vernissage, où seront invités tous les parents, aura lieu à l’école élémentaire Dreyfus Schmidt le vendredi 7 avril à 9h30. Ce sera l’occasion de présenter le projet aux familles.

Un second vernissage, où seront invités tous les partenaires du REP ainsi que tous ses membres, aura lieu le vendredi 7 avril à 16h30. Ce sera l’occasion de présenter le projet, de partager un moment convivial et de d’échanger sur la première journée de « Lessive » écoulée.

ELCO Serbe-Italien-Turc-Arabe

La campagne d’inscription pour les cours de langues et cultures d’origines 2017-2018 va commencer.

Les inscriptions devront être retournées au Directeur de l’école avant le vendredi 10 mars 2017, délai de rigueur.

La liste des élèves inscrits sera consultable à partir du mardi 14 mars dans le passage de la restauration. Les familles pourront donc vérifier que leur enfant a bien retourné la fiche au directeur.

Votre enfant ne vous a pas donné le formulaire?

@télécharger le formulaire d’inscription >inscriptions ELCO 2017 ecoles-1

SEGPA, qu’est-ce que c’est ?

L’orientation d’un enfant est délicate…

L’un des buts de l’école, c’est de sortir du système avec une formation qualifiante – un diplôme – permettant de trouver un emploi et de devenir un adulte atonome.

À l’issue de l’école primaire, un premier choix doit parfois être réfléchi avec sérieux.

Vaut-il mieux aller en 6ème ordinaire ou être pré-orienté en 6ème SEGPA ?

La SEGPA est une orientation parfois adaptée quand la difficulté scolaire est sérieuse, et quand on craint pour un enfant un décrochage qui peut aboutir à une sortie du système sans aucune certification.

Une SEGPA, c’est aussi parfois la possibilité donnée à un enfant de renouer avec la réussite,  de restaurer une estime de soi mise à mal, d’accrocher avec un projet qui le mobilisera…

Le conseil des maîtres propose une pré-orientation  à la famille quand les résultats d’un enfant sont positionnés au niveau du CE2…

Des avis complémentaires – la psychologue scolaire et une commission d’experts (CDOEASD) – permettent ensuite à la famille de faire un choix éclairé.

Qu’est-ce qu’une SEGPA ?

à partir d'une présentation du Collège G Pompidou

C’est une Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté.

Elle accueille, pour les quatre années de collège, des élèves rencontrant des difficultés  dès l’école primaire.

Sur « proposition » des enseignants et du psychologue scolaire, et avec l’accord des familles, un dossier de pré-orientation est soumis à la Commission Départementale d’Orientation vers les Enseignements Adaptés (C.D.O.E.A.).

Affectés au collège par le Directeur Académique, ils bénéficient d’aides spécifiques et adaptées, dispensées par des enseignants spécialisés, qui leur permettront de s’épanouïr et de réussir leur scolarité.

Des collégiens comme les autres…

Le collégien de S.E.G.P.A. est un collégien ordinaire. Il a les mêmes droits et les mêmes devoirs que les autres. Ses enseignants sont en partie ceux du collège et son emploi du temps s’intègre dans celui du collège. Il a son ou ses professeur (s) principal (aux), un conseil de classe fait son bilan trimestriel et les conseillers principaux d’éducation (C.P.E.) gèrent sa vie extra-scolaire dans le collège, ses absences, ses retards et ses éventuels écarts de conduite. Le collégien de S.E.G.P.A. passe au cours de sa scolarité divers examens communs à tous ses condisciples : attestation scolaire de sécurité routière, brevet informatique et internet, formation aux premiers secours. Comme certaines autres classes de collège (3e notamment), il fait un ou plusieurs stage(s) en entreprise en fin de scolarité.

Ils peuvent passer le brevet des collèges. S’ils ne passent pas le brevet des collèges, le Certificat de Formation Générale leur assure une reconnaissance de capacités acquises...

avec pourtant des spécificités

Les classes de S.E.G.P.A. sont à faible effectif (généralement 16 élèves au maximum) pour des raisons de répartition dans les champs professionnels (8 postes par atelier), mais aussi de qualité et de suivi individualisé par les enseignants.

Les classes de S.E.G.P.A. sont encadrées par des professeurs des écoles spécialisés qui ont fait une année de formation pour apprendre à adapter leurs méthodes et leurs interventions à des adolescents qui ont des retards scolaires à rattraper, mais aussi une grande envie de réussir leurs études secondaires avant de se lancer dans la vie active.
A partir de la 4e, les élèves ont des heures de champ professionnel qui les préparent à la tenue d’un poste de travail, à la discipline exigée des professionnels, et au respect des règles d’hygiène, de sécurité et d’éthique professionnelles. Ils apprennent aussi à éviter, et quand il le faut à gérer les risques liés aux accidents du travail.
En 4e et en 3e ils effectuent plusieurs stages en entreprise afin de préparer leur orientation.

Pour quel avenir ?

Les élèves de S.E.G.P.A. sont orientés en lycée professionnel (L.P.), en centre de formation d’apprentis (C.F.A.) ou en lycée d’enseignement adapté (L.E.A.) afin de préparer un C.A.P. voire un bac professionnel en fonction des goûts et des capacités de la personne.

Pour les parents qui veulent en savoir davantage > SEGPA

Accueil dans les classes

5 classes (CP , CPCE1, CE1CE2,CE2CM1 et CE1 ) sont accueillies directement dans leur classe à 8h20 et 13h35.

 ➡ Un projet pour quels objectifs ?

Ce projet d’accueil dans les classes répond à 2 objectifs essentiels:

  • Gagner du temps: entre la sonnerie et le commencement des cours, c’est environ 15′ de perdues pour les enseignements, en déplacements et installations . Il faut se ranger, monter calmement, enlever les manteaux, entrer, sortir ses affaires …

15′ X 2 X 4,5 X 36 = 4860 minutes .

Et 4860 minutes, c’est 81 heures de travail récupérées, l’équivalent de 3,3 semaines par an !

Ce n’est pas négligeable !

  • être disponible pour les apprentissages

Éviter les conflits enfantins de la cour, pour être disponible pour les apprentissages: difficile d’écouter le maître quand on est envahi par une émotion. C’est aussi un temps de déminage des conflits internes que certains enfants peuvent parfois vivre dans leur milieu familial.

Mais, comme dirait notre psychologue scolaire, … attention à préserver des temps dans la cour de récréation,  parce que les conflits aident aussi  les élèves à se construire.

 ➡ Pourquoi pas toutes les classes ?

Parce qu’il faut plus de personnel de surveillance dans les escaliers et les couloirs, et nous aurions besoin de personnels supplémentaires …

Une demande d’appui des services municipaux est en cours , mais sans réponse pour l’instant.

 ➡ Que font les enfants pendant ces temps ?

Ils sont accueillis par leur maîtresse et bénéficient d’un temps d’écoute de l’adulte, peuvent dessiner, jouer, discuter, sortir leurs affaires pour être prêts à la sonnerie.

La sonnerie retentit!

« Allons, les enfants, rejoignez vos places… Commençons ! »

Parler pour apprendre à se défendre

Parler pour apprendre à se défendre des autres et de soi-même... Ne pas se laisser faire, et ne pas se laisser aller à la violence!

La violence est souvent l’expression d’une incapacité à dire les choses.

Avoir les mots pour exprimer son émotion, pour dire ce qui ne va pas, pour ne pas se laisser faire….

Car il s’agit bien de cela:

« Ne pas se laisser faire, apprendre à se défendre ! »

En utilisant la violence comme seule réponse à l’agression, à la frustration … on se prépare à en être victime soi-même!

L’école élémentaire René Rucklin travaille donc à donner aux élèves les mots pour dire, les techniques pour gérer un conflit enfantin sans violence.

Avoir les mots pour dire son émotion, pour identifier les émotions de l’autre…

les thermomètres des émotions, travail de la classe de Mme Richard CE1)

 

 

 

 

 

Apprendre à gérer ses conflits avec les autres et développer l’empathie

Les messages clairs (toute l’école, avec le pilotage de Mme Richard)

Pour en savoir plus sur les messages clairs, cliquez ICI

Débattre pour comprendre

Les débats philo (toutes les classes, avec le pilotage de Mme Bertrand)

Des journées et des campagnes sur des thèmes partagée par toute l’école

L’école organise chaque année des campagnes à destination des élèves, des enseignants et des parents…

campagne pour la politesse

Campagne contre la violence

Journée nationale contre le harcèlement: voir ici

Outillage des élèves pour apprendre à lutter contre la violence

Apprendre à parler pour ne pas taper.

Pourquoi il ne faut pas manquer l’école?

Si l’enfant n’est pas malade, il doit aller en classe.

Ne pas aller à l’école affecte les chances de réussite. Le rôle de l’école est d’apporter aux élèves, les savoirs, savoir-faire et savoir être qui leur seront nécessaires pour leur vie future.

Même les petites absences peuvent avoir des conséquences: un enfant qui ne va pas régulièrement à l’école peut perdre le fil de sa scolarité et finalement décrocher. Le professeur ne peut pas rattraper tout ce qui a été manqué.

Il n’y a pas que les résultats scolaires qui sont fragilisés par les absences.
Manquer l’école, c’est aussi ne pas fréquenter les autres élèves régulièrement, ce qui, tout particulièrement à l’école primaire, peut affecter la capacité des enfants à se faire des amis et à les garder. Or un enfant a besoin de camarades pour grandir.

Si l’enfant souffre d’une maladie chronique, sa scolarité peut être aménagée dans le cadre d’un projet d’accueil individualisé.
Contact peut être pris avec le médecin scolaire.

Les familles doivent informer l’établissement scolaire.

Prévenir l’école dès la première matinée d’absence quand l’enfant est malade et ne peut se rendre à l’école.

La réglementation

Le chef d’établissement doit organiser une équipe éducative et informer par écrit les autorités concernées dès qu’il y a 4 absences non justifiées.

 💡 Fréquenter régulièrement l’école